• Jérémie Leblond-Fontaine

Les Îles de la Madeleine - 05 - Fracas

Le vent souffle, les vagues se jettent sur la plage, s’écrasent sur les falaises. C’est un peu la même chose tous les jours, mais en même temps, ce n’est jamais pareil. Les vagues par exemple, ne produisent pas le même son si elles s’écrasent sur du sable, des galets, une falaise, si elles portent des algues, etc. Selon le vent, elles projettent de l’embrun vers la côte ou vers le large.


Cet après-midi là, le vent est plutôt calme. Disons que j’ai vu bien pire depuis le début de mon arrivée aux îles. Pourtant, le courant est très fort. Les vagues frappent la falaise de grès rouge avec une telle force qu’on réalise à peine la puissance de l’océan. En photographie de nature, parfois on peut imager l’ampleur de cette énergie.


Le ciel est complètement dégagé, aucun nuage à l’horizon. La côte revêt une couleur chaude. L’herbe commence à tirer vers le orange, signe que l’automne est à nos portes. La falaise rouge, si fragile, s’illumine. Tous ces tons chauds explosent littéralement lorsqu’ils sont éclairés avec une lumière de début ou de fin de journée. Le soleil, lorsque posé tout près de l’horizon, est tout simplement sublime. Par contre, tout cela ne dure que quelques 15-20 minutes, alors il faut faire vite pour tout capturer ce que je veux prendre.


Il est alors primordial d’avoir bien planifier sa prise de vue. Le repérage est une part clé de la photographie nature. Prévoir où la lumière sera, où elle frappera, l’heure précise où elle sera à son plus beau. Prévoir ses compositions, ses sujets, son positionnement. Mais bien que l’on désire laisser le moins de choses au hasard, il faut tout de même user de spontanéité sur place et s’adapter aux conditions environnantes.


Les vagues se fracassent sur les falaises. Le spectacle est magnifique. Tant de force! Des amas d’algues et de roches sont projetés sur le retour de vague. On comprend l’ampleur de la situation de l’érosion des berges des îles assez facilement. Je n’imagine même pas de quoi ça doit avoir l’air lorsque les grandes tempêtes frappent l’archipel. Le spectacle doit être impressionnant, mais aussi préoccupant pour la pérennité des îles.



jérémie leblond fontaine quebec canada iles de la madeleine renard roux red fox wildlife animal faune sauvage animaux photographie animalière photographie paysage landscape eau fracas mer golfe st-laurent falaises

80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • White Facebook Icon
  • White YouTube Icon
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône Blogger
  • Icône blanc Flickr