• Jérémie Leblond-Fontaine

Aventure à Terre-Neuve - 08 - Le Vent

On prend la route la tête remplie de souvenirs incroyables avec les caribous et les orignaux. Le temps est incertain, tantôt on croit que ça va se dégager, tantôt on croit qu’il va pleuvoir. De toute manière, ce n’est pas très important puisqu’on reprend la route pour plusieurs heures et qu’avec cette distance sur l’île de Terre-Neuve, la météo peut être complètement aux antipodes une fois rendu à notre deuxième destination.


La route est tout simplement magnifique. Bord de mer, montagnes, couleurs d’automne. Tout est une carte postale partout où on regarde. La pluie commence à tomber de manière plus intense. La route est dans un état plutôt mauvais. Des roulières se sont formées sur le pavé et se remplissent d’eau. La noirceur est bien installée et la fatigue se fait bien sentir. On s’arrête finalement dans une halte pour y passer la nuit.


Le vent est incroyablement fort. Une fine bruine de pluie tombe. On se croirait dans une tempête de neige, mais avec de la pluie. J’aperçois les bourrasques de pluie virevolter sous le lampadaire au-dessus de ma tête. On se fait tremper instantanément. Comble du malheur, on s’aperçoit que l’eau entre dans la boîte du camion. Par une énorme quantité, mais assez pour avoir trempé mes chaussures et mon deuxième manteau imperméable. C’est le pire avec ces températures d’automne. C’est frais, ce n’est pas un gros problème en soi, mais c’est le mélange vent/pluie/fraîcheur qui est difficile à tenir. On se couche pour une courte nuit car on reprend la route tôt demain matin.


Réveil au son des bourrasques de vent. La nuit a été particulièrement humide. Étant donné le fort vent et la bruine, nous n’avons pas pu ouvrir les fenêtres et ainsi aérer l’habitacle. On repart sur la route pour quelques heures supplémentaires. Le pavé est de pire en pire. En entrant dans les petites routes secondaires, on joue du slalom entre les nids de poule pour éviter d'abîmer la voiture. Le décor est magnifique. Tourbières, petites collines rocheuses, toundra, forêt boréale, on passe par tous les types de biotope. Le vent souffle incroyablement fort et la pluie est intermittente.



jeremie leblond-fontaine photographe photographie animaliere paysage quebec canada nature photographer photography wildlife landscape storm wave pocket_world ig_landscape  dream_spots visual_heaven landscapephoto landscape_lover natgeoadventure earthexperience mthrworld majestic_earth   igworldglobal ilovenature ig_divineshots EarthOfficial  earth_shotz marvelshots theworldshotz discoverglobe landscapelover landscapehunter  igbest_shotz natgeoyourshot  natgeotravelpic epic_captures awesomeglobe splendid_earth earth_portraits natureperfection explorecanada imagesofcanada canadiancreatives


On arrive finalement à destination. Les rafales de vent soufflent à plus de 80 km/h. Il pleut par intermittence. Lorsque l’eau tombe, on est trempé en moins de quelques secondes. Heureusement, ce n’est souvent que de passage et dix minutes plus tard, on est séché par le vent. On entame une randonnée en bordure de l’eau. Les vagues s’écrasent sur les rochers de la côte avec fracas. L’embrun, bruine d’eau salée, se répand partout sur le sommet de la péninsule. Des fous de bassan rasent l’eau d’un vol gracieux malgré la turbulence des vents. Une île au loin se découvre et repart dans la brume. L’ambiance est particulièrement évocatrice. On parcourt quelques kilomètres et les signes de la présence des renards sont bien présents. On trouve plusieurs carcasses d’oiseaux et quelques excréments sur le sentier.



jeremie leblond-fontaine photographe photographie animaliere paysage quebec canada nature photographer photography wildlife landscape pocket_world ig_landscape  dream_spots visual_heaven landscapephoto landscape_lover natgeoadventure earthexperience mthrworld majestic_earth   igworldglobal ilovenature ig_divineshots EarthOfficial  earth_shotz marvelshots theworldshotz discoverglobe landscapelover landscapehunter  igbest_shotz natgeoyourshot  natgeotravelpic epic_captures awesomeglobe splendid_earth earth_portraits natureperfection explorecanada imagesofcanada canadiancreatives


J’ai le visage engourdi par le vent. J’ai l’impression d’être dans une tempête de neige. Lors des premiers froids de l’automne, on dirait que mon corps a oublié ce qu’était le froid de l’hiver. À cette même température en mars, je serais en chandail à l’extérieur. Mais là, c’est la doudoune, la tuque, les gants. Après quelque temps, sur le chemin du retour, on aperçoit une petite boule de poil rousse se promener sur une crête de roche. Le poil soufflé par le vent, le visage crispé, les oreilles rabattues derrière la tête, un petit renard roux juvénile se promène. Une rencontre furtive, une ou deux minutes. Il s’installe tranquillement derrière un rocher, à l’abri du vent, puis disparaît sous les denses petits sapins. On comprend rapidement qu’il veut se mettre à l’abri de la météo impitoyable de la journée.



jeremie leblond-fontaine photographe photographie animaliere paysage quebec canada nature photographer photography wildlife landscape explorecanada imagesofcanada canadiancreatives tourcanada enjoycanada ig_great_shot_canada beautifulcanada oh_canada_ narcityquebec quebecoriginal opcmag global4nature wildlife_inspired animal_bestshots splendid_animals world_bestnaimal instanature wildlife_aroundtheworld wildlifeplanet animalelite outdoorphotomag ourplanetdaily wildanimals nature_perfection exclusive_wildlife exclusive_animals sharecangeo YourShotPhotographer


On attend patiemment qu’il ressort sans jamais le revoir. La noirceur arrive, c’est le temps d’aller prendre possession de notre appartement. Ce soir, c’est le gros luxe. On a décidé de prendre un logement pour pouvoir tout sécher nos vêtements et équipements, tout bien nettoyé, faire le ménage de la bagnole, prendre une bonne nuit de repos.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • White Facebook Icon
  • White YouTube Icon
  • White Instagram Icon
  • Blanc Icône Blogger
  • Icône blanc Flickr